Procédés de traitement

Les résidus organiques sont dirigés vers l’un de nos centres régionaux de valorisation de la biomasse au Québec mais ils peuvent aussi être traités sur place sur les sites choisis par les clients.

Les solutions offertes par Biogénie s'appuient sur plusieurs procédés de traitement des matières résiduelles organiques: le bioséchage, le compostage, la biométhanisation, l’épandage agricole, la déshydratation, le tri mécanique et optique et l’extrusion. L’entreprise travaille en étroite collaboration avec chacun de ses clients pour trouver la formule la plus efficace, la plus économique et la plus écologique mais surtout, celle qui répond le mieux à leurs besoins.

Bioséchage

Ce procédé de traitement sur site ou hors site permet de retirer l’humidité d’une matière organique tout en libérant de la chaleur. La vapeur d’eau est extraite et une partie de la chaleur produite est retournée en amont du procédé. La chaleur permet d’assécher la matière sans avoir recours à une source externe d’énergie.

 
bioséchage

Parmi les avantages de cette technologie, on note :

  • une réduction importante du volume des matières,
  • une réduction de la consommation d’énergie externe,
  • la destruction de la majorité des molécules à l’origine des mauvaises odeurs, et
  • la maximisation du pouvoir calorifique du matériel.

Selon ses caractéristiques et les besoins régionaux en matières organiques, le produit résultant du bioséchage est utilisé comme source d’énergie dans une chaudière à biomasse ou comme amendement aux terres agricoles.

Énergie verte: Biomasse «urbaine»

Compostage

Le procédé de compostage est utilisé depuis 1979. Plus de 100 000 tonnes de résidus organiques sont compostés annuellement sur nos sites.

 
Compostage

Le compostage est un processus naturel de décomposition de la matière organique à partir de l’activité de micro-organismes, en présence d’oxygène et d’eau. Le compostage s’effectue en deux phases : la première où les températures sont très élevées et permettent d’hygiéniser le produit; la deuxième, à basse température permettant au produit de se stabiliser. Biogénie utilise plusieurs procédés dans ses centres de traitement. Les technologies et le temps de compostage varient selon chaque procédé :

  • les plateformes aérées,
  • les silos-couloirs,
  • le compostage extérieur en piles, aussi connu sous le nom de piles statiques,
  • le compostage en petites unités mécanisées installées directement sur le site du client.
  • Composteur fermé: BG-BOX

Biométhanisation (digestion anaérobie)

Biogénie offre à ses clients des installations de toute dimension utilisant la technologie de biométhanisation (digestion anaérobie), pour le traitement des matières résiduelles organiques. L’entreprise a un partenaire européen qui compte plus de 30 ans d’expérience avec des digesteurs secs et humides. La biométhanisation est le processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d’oxygène. La matière dégradée se retrouve en partie sous forme de biogaz et la majeure partie du résidu solide présente dans le digesteur ou réacteur porte le nom de digestat.

Contrairement à plusieurs autres procédés, la biométhanisation requiert de la chaleur. Selon la matière intégrée dans le digesteur, chaque tonne de matière organique génère un pourcentage varié de méthane (CH4), qui peut ensuite, selon les besoins du client, être épuré pour obtenir du gaz naturel transféré par la suite dans le réseau de distribution. Les résidus alimentaires et les biosolides sont parmi les matières traitables par cette technologie.

Épandage agricole

Biogénie valorise annuellement plus de 200 000 tonnes de matières organiques chaque année qu’elle offre à plus de 200 agriculteurs, après l’émission des certificats d’autorisation requis par le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).

 
Épandage

Pratique en usage depuis plus de 15 ans chez Biogénie, la valorisation agricole des matières fertilisantes permet de donner une seconde vie à plusieurs matières qui seraient autrement envoyées à l’enfouissement. De plus, elle offre de multiples bénéfices aux utilisateurs de ces matières. Elle permet de maintenir et d’améliorer la fertilisation des cultures et la qualité agronomique des sols.

Une équipe composée d’agronomes prend ensuite en charge le client tout au long du processus. Les services offerts par Biogénie peuvent varier mais comprennent la caractérisation des matières, les contrôles agronomiques et analytiques rigoureux, les procédures administratives et règlement d’épandages, les garanties de qualité de produits, bref, la prise en charge du client incluant les recommandations.

Les démarches incluent le volet communication avec les communautés locales en les informant et en les sensibilisant sur les avantages de la valorisation agricole et sur l'innocuité des matières utilisées.

Une équipe multidisciplinaire est en mesure de fournir un service clef-en-main adapté aux objectifs des clients et aux caractéristiques de chaque site.

Valorisez vos biosolides.
Valorisez vos biosolides
Communiquez avec Nathalie Duschesne ou composez le 1 800 267 4422

Vous désirez utiliser nos matières fertilisantes ?
Communiquez avec Étienne Fortin ou composez le 1 800 267 4422

Restauration de sites dégradés et contrôle de l’érosion

Biogénie valorise chaque année quelque 100 000 tonnes de matières résiduelles organiques — boues, composts, sols recyclés — à partir desquelles elle réalise plusieurs travaux de réhabilitation et de restauration de sites dégradés :

  • les sites résidentiels ou miniers,
  • les carrières et sablières,
  • les sites d’enfouissement,
  • les abords de routes, et
  • les friches industrielles
 
Érosion

En plus de redonner un second souffle au site dégradé, la revégétalisation permet habituellement de contrôler l’érosion et les sources de nuisance, les bruits, les odeurs et les poussières. Biogénie utilise et valorise une panoplie de matières organiques (boues, composts, etc.) et de sols recyclés en remplacement de matériaux synthétiques et de ressources non renouvelables.

Ces travaux ont souvent lieu sur de très grandes superficies, parfois en région éloignée. Une équipe multidisciplinaire est en mesure de fournir un service clé-en-main adapté aux objectifs des clients et aux caractéristiques de chaque site.

Reboisement des haldes à résidus miniers de la région d'Asbestos

Déshydratation

Il arrive que des clients ne puissent acheminer leurs boues de fosses septiques vers un centre de traitement des eaux usées ou des étangs aérés (lagunes). Ils doivent alors les traiter avant leur rejet. Biogénie offre un procédé reconnu, éprouvé et adapté pour la déshydratation des boues de fosses septiques (BFS) qui permet d’extraire la portion solide des boues pour obtenir un pourcentage de boues solides de l’ordre de 20 à 25%. Celles-ci sont ensuite transportées à l’extérieur du site ou compostées selon les besoins du client.

Les avantages de cette technologie sont notamment les suivants :

  • faible coût d’acquisition et d’opération,
  • grande simplicité — il est conçu pour un minimum d’intervention,
  • efficacité,
  • fiabilité — un minimum de pièces mécanisées,
  • construction robuste qui permet une opération sans entretien pendant de longues périodes, et
  • filtrat obtenu moins chargé.
  • Déshydratez vos boues

Tri mécanique et optique

Biogénie offre à ses clients ces deux types de séparation mécanique selon les matières organiques à traiter. Le tri mécanique permet de raffiner un compost ou un terreau horticole ou de séparer les matières lourdes des matières légères, par exemple la roche ou la pierre du bois par procédé de fractionnement.

Le tri optique permet de fractionner une matière organique comme, par exemple, de détecter et de retirer des plastiques. Surtout utilisée lors du prétraitement des matières, cette technologie est également indiquée pour le polissage du matériel composté, lorsque son usage requiert un raffinage plus poussé.

Extrusion / Pressoir

Mis au point en Europe, ce prétraitement des matières collectées en sacs, permet d'extraire la fraction organique. Ce traitement est utile lors d’une collecte municipale à 2 voies. La pâte qui en résulte peut ensuite être traitée par voie biologique (compostage, bioséchage, méthanisation). La matière solide peut faire l'objet d'une valorisation énergétique, au terme d'une préparation mécanique, pourvu qu'elle soit conforme à la réglementation.